Une place baroque

La « Plaza de la Virgen de los Reyes » et la « Plaza del Triunfo », pratiquement unies, constituent le cœur monumental de Séville, puisque c’est sur ces places que se trouvent ses trois principaux bâtiments historiques : la Cathédrale Sainte-Marie, le Réal Alcazar et les Archives Générales des Indes, déclarés Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco en 1987.

La « Plaza de la Virgen de los Reyes » porte le nom de la Patronne de Séville (sa statue di XIIIe siècle est conservée à l’intérieur de la cathédrale, dans l’exceptionnelle « Chapelle Royale ») et est présidée par une spectaculaire lanterne, œuvre du sculpteur sévillan Jofé Lafita DÍaz (1887 – 1945) réalisée pour la grande Exposition Ibéro-américaine de 1929, avec une fontaine à ses pieds. Sur un des côtés de la place, nous pouvons voir le majestueux Palais Archiépiscopal, aux lignes baroques. Il convient de signaler son portail principal, ouvre de Lorenzo Fernández Iglesias du XVIIIe siècle.

Le bâtiment se présente sous la forme d’un vaste quadrilatère, organisé autour de deux magnifiques patios à arcades de style maniériste. La façade principale, orientée vers la place, est très représentative de l’architecture baroque sévillane, et n’est pas sans rappeler celle du Palais de San Telmo (dont on parlera dans un prochain article). Le palais ne peut cependant être visité qu’un jour par mois et lors de journées concertées. Ses beaux salons contiennent une importante collection de peintures et de sculptures du baroque sévillan. Le plafond de son salon d’honneur, en autre, est décoré avec des peintures de l’artiste maniériste italien Girolamo Lucenti de Correggio (1568 – 1624 environ). Si on réserve à l’avance, on pourra le visiter ensemble !

(Photos : le Palais Archiépiscopal, la lanterne et notre guide-conférencier Patrik au cours d’une visite guidée)

Une place baroque