Que faire et voir à Séville :

1. L’Alcazar :

Le mot « Alcazar » ou en pluriel, « Alcazars » (« Reales Alcázares » en espagnol) fait allusion à l’ensemble des palais avec leurs patios qui conforment cet ensemble magnifique, le plus ancien de l’époque de domination arabe et le résultat des agrandissements réalisés par les successifs monarques espagnols. Les azulejos sont, sans aucun doute, l’un des trésors de l’Alcazar ainsi que la décoration profuse et élaborée de stucs et les caissons de bois et les fantastiques jardins, tradition arabo-andalouse et Renaissance, avec des éléments de toutes les époques.

  • Tarifs et horaires
    Du lundi au dimanche : de 9h30 à 17h00 (hiver) et 19h00 (été).
  • Billet : 11,50 € (prévoit aussi l’entrée de « Antiquarium » du Metro Pol Parasol et du « Centre de la Céramique » de Triana)
  • Billet réduit : 3 €
  • Billet gratuit : lundi l’après-midi

2. La Cathédrale + la Tour de la « Giralda » :

Construite au XVe siècle sur une mosquée almohade, la Cathédrale de Séville est la 3ème par sa taille et la plus grande cathédrale gothique au monde. On y trouve le tombeau de Christophe Colomb, le corps du Roi Saint Fernand (resté intact pendant 750 ans), dizaines de tableaux, sculptures et l’autel le plus grand du monde.
De la Mosquée Almohade sont conservés l’ancien minaret, aujourd’hui la Giralda (le clocher) et le Patio des Orangers, que correspond à l’ancienne cour des ablutions de la mosquée. On peut suivre les pas des anciens muezzins (qui montaient tous les jours pour conduire la prière des musulmans) jusqu’au but de la tour pour admirer le paysage de la villeà couper le souffle.

  • Tarifs et horaires
    Lundi : de 11h00 à 15h30
    Du mardi au samedi : de 11h00 à 17h00
    Dimanche : de 14h30 à 18h00
  • Billet : 10 € (inclus vous avez l’entrée à la Collégiale du Salvador)
  • Billet réduit : 5 €

3. Le Quartier Juif de Santa Cruz

Le Quartier où, jusqu’à leur tragique expulsion en 1492, avaient résidé les membres de la communauté juive de Séville (environ 25.000 habitants). On visitera la Place de Santa Cruz, ancien emplacement d’une des quatre synagogues de la ville, ensuite transformée en église catholique (ou avait été enseveli le peintre Bartolomé Esteban Murillo) et aujourd’hui transformée en charmante place. Au centre on y trouve la « Croix de la Cerrajería » en fer forgé. On verra aussi le palais de la malchanceuse « Bella Susona », places et jolis coins du quartier plus poétique et riche d’histoire et légendes de Séville.

4. Le parc de Maria Luisa et la Place d’Espagne

Le grand Parc de Maria Luisa qui appartint au Palais de San Telmo (actuellement siège de la présidence de la région autonome d’Andalousie) fu le cadre choisi pour accueillir l’Exposition ibéro-américaine de 1929, réalisé par le grand architecte sévillan Aníbal González.
La Plaza de España forme un hémicycle de 200 mètres de diamètre que s’achève en deux tours sveltes. Un canal artificiel le parcourt, enjambé par de petits ponts qui ont un air vénitien et qui sont décorés d’azulejos (carrelages typiques). Sur les bancs qui entourent l’hémicycle, toutes les provinces espagnoles sont représentées par ordre alphabétique.
Ouvert de 8h00 à 22h00.

5. La Tour de l’Or (Musée Naval)

La Tour de l’Or est une tour dodécagonale d’observation militaire du port fluvial de Séville. Elle fut construite au début du XIIe siècle, durant la domination almohade, afin de contrôler l’accès à la ville depuis le Guadalquivir. Probablement était aussi un « coffre-fort » pour protéger les marchandises plus précieuses qui arrivaient au port.

  • Tarifs et horaires
    Du lundi au vendredi : de 9h30 à 18h45
    Samedi et dimanche : de 10h30 à 18h45
  • Billet : 3,00 €
  • Billet réduit : 1,50 €
  • Billet gratuit : lundi

6. Metropol Parasol y Antiquarium (las “Setas”)

Populairement connu comme « les champignons » domine la Place de l’Encarnación. C’est une structure revêtue en bouleau finlandais d’où vous pourrez profiter d’une belle vue sur la ville à 30 mètres d’hauteur.
En outre, sous cette structure, vous trouverez des vestiges romains et des maisons musulmanes du XIIe siècle. Sans oublier le marché couvert au rez-de-chaussée !

  • Tarifs et horaires : Metropol Parasol
    Du dimanche au jeudi : de 9h30 à 23h00
    Vendredi et samedi : de 9h30 à 23h30
  • Billet : 5 €
  • Tarifs et horaires : Museau Antiquarium
    Du mardi au samedi : de 10h00 à 19h30
    Dimanche et jours fériés : de 10h00 à 13h30
    Lundi : fermé
  • Billet : 2,10 €
  • Billet réduit : 1,60 €
  • Entrée gratuite : présentant le billet de l’Alcazar

7. Les Archives des Indes

Les Archives Générales des Indes sont nées en 1785 de la volonté de Carlos III de centraliser dans un lieu unique les documents relatifs aux colonies espagnoles, sans doute avec l’arrière-pensée de favoriser l’écriture d’une histoire de la colonisation qui contredise la légende noire répandue à ce sujet dans plusieurs pays européens.

  • Tarifs et horaires
    Du mardi au samedi :de 9h30 à 17h00
    Dimanche et jours fériés : de 10h00 à 14h00
    Lundi : fermé
    Entrée libre

8. Les Arènes de la Real Maestranza de Caballería de Séville

C’est un des monuments emblématiques de la ville qui remonte au début du XVIIIe siècle et qui, avec les arènes de Ronda, est une des plus anciennes d’Espagne. La « temporada » sévillane débute officiellement le dimanche de Pâques, dernier jour de la « Semaine Sainte », jusqu’au 12 octobre, fête de la Vierge du Pilar, patronne d’Espagne.

  • Tarifs et horaires (arènes et musée)
    Tous les jours : de 9h30 à 19h00 (sauf après-midi de tauromachie)
  • Billet : 8€
  • Billet réduit : 5€
  • Billet gratuit : lundi de 15h00 à 19h00

9. Le quartier de Triana

Triana se trouve sur l’autre rive du Guadalquivir et ne fut relié à la ville qu’à travers un pont mobile de bateaux jusqu’à ce que le pont d’Isabel II soit inauguré, en 1852. C’est pour cela que ce quartier a conservé sa propre personnalité et sa fierté intrinsèque. Les natifs de Triana se nomment eux même « trianeros » et non sévillans.

10. La Casa de Pilatos

La Maison de Pilatos (Pilate) est, avec l’Alcazar, l’un des meilleurs exemples de l’architecture andalouse. Ce magnifique palais a été construit entre la fin du Moyen Âge et le début de la Renaissance au XVIe siècle.

  • Tarifs et horaires
    Tous les jours : de 9h00 à 18h00
  • Billet : 12€
  • Billet rez-de-chaussée : 10 €
  • Billet gratuit : lundi de 15h00 à 19h00

11. Fabrique Royale de tabac de Séville (aujourd’hui Université de Séville)

C’est une ancienne manufacture dédiée à la confection du tabac. Elle est entrée en service en 1757 et a continué à fonctionner jusqu’en 1950. À cette date, l’université de Séville y a installé sa présidence, ainsi qu’une partie de ses services et facultés. Ici travaillait la protagoniste de la nouvelle populaire « Carmen » de Prosper Mérimée (1847) qu’inspirera l’opéra de Georges Bizet (1875).

  • Tarifs et horaires
    Vendredi : de 9h30 à 12h30 / de 16h00 à 18h00
    Samedi : de 9h30 à 14h00
    Visite guidée gratuite tous les jours à 11h00
    Entrée libre

12. Palacio de las Dueñas

La résidence sévillane du Duc d’Alba est l’un des grands bijoux à visiter de Séville. Plus de cinq siècles d’histoire de ce magnifique bâtiment peuvent se visiter dans un excellent parcourir à travers de patios, pleins d’art. L’importance de ce bâtiment, exemple de l’architecture nobiliaire sévillane, se trouve dans le mélange des styles gothique et mudéjar, avec ses patios et jardins et l’attractif de sa collection composée de peintures, sculptures, tapis, meubles et objets anciens d’extraordinaire importance historique-artistique.

  • Tarifs et horaires
    Tous les jours : de 10h00 à 17h15
  • Billet : 10 €
  • Billet réduit : 8 €
  • Billet gratuit : lundi à partir de 16h00

13. Quartier du« Arenal »

El Arenal est l’un des quartiers les plus traditionnels et vibrants de Séville. Il se trouve entre les monuments emblématiques les plus connus de la ville – la Cathédrale y le Palais Real Alcazar – et les bords du fleuve Guadalquivir.
Au Moyen-Age, El Arenal était le port pour les bateaux arrivant des Indes (les Amériques). Aujourd’hui il reste un pôle d’activité dynamique à Séville, non plus dans le sens commercial du terme, mais plutôt dans le domaine culturel – en particulier la Tauromachie, le Théâtre et la Musique Classique.
C’est un lieu idéal pour s’imprégner de l’ambiance sévillane. En effet, le quartier est très prisé par les locaux. Bistrots, bars à tapas et restaurants traditionnels, gérés en famille, sont nombreux.

14. L’église du Saint-Sauveur

L’église du Saint-Sauveur est la plus grande église de la ville après la cathédrale et fut érigée sur le terrain occupé par la mosquée Ibn Adabbas, qui fut la première grande mosquée de Séville, construite en 829-830 par le cadi de la ville, Umar ibn Adabbas, à la demande d’Abd al-Rahman II.

  • Tarifs et horaires
    Du lundi au samedi : de 11h00 à 17h30
    Dimanche : de 15h00 à 10h00
  • Billet : 5 €
  • Entrée gratuite : avec le ticket de la Cathédrale etle lundi de 16h00 à 17h30.

15. Flamenco

Le flamenco a été inscrit en 2010 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO. Son berceau est Séville et surtout le quartier de Triana, où beaucoup de ces danseurs et chanteurs sont nés. Vous pouvez profiter des spectacles en direct dans les théâtres appelés « tablao » (d’une durée d’environ 1 heure jusqu’à 1 heure et demie, pour le prix de 16 € à 75 €), les clubs appelés « peñas » (d’une durée d’environ 40 minutes jusqu’à 1 heure pour le prix de 5 ou 10 €), festivals et concerts (d’une durée d’environ entre 3 et 5 heures, peuvent être gratuits jusqu’au prix de 50 €) et festivals locaux ou villageois tout au long de l’année.

Et aux alentours de Séville : Itálica, Carmona, Écija et Osuna.